Retour accueil

GTAPA du 8 mars 2017

lundi 13 mars 2017

Pour la rentrée 2017 : sur les 38 supports de postes adaptés de l’Académie, 5 sont occupés, il reste donc 33 supports à attribuer.

GTAPA du 8 mars 2017

Pour la rentrée 2017 : sur les 38 supports de postes adaptés de l’Académie, 5 sont occupés, il reste donc 33 supports à attribuer.

Pour cette année 76 candidats (contre 60 l’année dernière) :

  • 50 nouvelles demandes
  • 26 demandes de maintien.
  • Sorties du dispositif volontaires ou non : 7

Au bilan : tous les collègues (33) classés en groupe 1 (très prioritaires) obtiennent un poste adapté, aucun des collègues en groupe 2 (prioritaires) ne sont satisfaits et sont sur liste complémentaire.

Certains collègues ont de plus été classés en groupe 3 (non prioritaire) et 4 (ne relève pas d’un poste adapté) par l’administration sous prétexte qu’ils n’ont pas épuisé leurs droits de CLM-CLD ou congé de maladie ordinaire.

Pour le département de l’Aude : sur 6 collègues ayant demandé un poste adapté, 3 obtiennent satisfaction car faisant partie du groupe 1 (très prioritaires).

Rappel

L’affectation sur poste adapté

Ce dispositif s’est substitué aux dispositifs de réadaptation et de réemploi en 2007.

Cette affectation concerne les enseignants qui ne peuvent plus continuer à exercer leurs fonctions en raison de l’altération de leur état de santé. Dans la plupart des cas, elle a lieu à l’issue d’une période de congés longs de maladie. L’avis du comité médical est sollicité pour vérifier que l’état de santé permet l’exercice d’une activité sur un poste adapté et pour en définir les modalités (quotité horaire, type de fonctions...).

Cette affectation doit s’accompagner d’un projet professionnel élaboré par l’enseignant avec les services de l’inspection académique. Son objectif est de préparer le retour vers une activité professionnelle. Le lieu du poste adapté sera défini en fonction de ce projet. Un rendez-vous annuel avec un référent académique aura pour objet de faire le point sur l’avancement du projet.

L’affectation peut se faire soit sur un poste d’adaptation de courte durée soit sur un poste d’adaptation de longue durée en fonction de la situation de l’intéressé. Elle se fait à la rentrée scolaire. L’inspecteur d’académie affecte les personnes concernées après avoir consulté la CAPD. La CAPD est également informée de toute sortie du dispositif.

Une circulaire d’appel à candidatures doit être portée à la connaissance des personnels en congés longs avec les modalités d’affectation et le dossier à fournir. Celui-ci doit comporter la demande de l’agent, un certificat médical détaillé sous pli cacheté et une ébauche de projet professionnel.

Poste adapté de courte durée (PACD)

L’affectation est prononcée pour une durée d’un an renouvelable dans la limite d’une durée maximale de 3 ans. Elle peut avoir lieu au sein de l’éducation nationale (services administratifs, EPLE...) ou auprès d’un établissement public administratif. Si l’affectation dure trois ans, elle peut changer de lieu ou de service en fonction de l’avancement du projet personnel. Les enseignants sont alors mis à disposition.

Poste adapté de longue durée (PALD)

L’affectation est prononcée pour quatre ans et peut être renouvelée sans limite au sein des services et établissements relevant de l’éducation nationale.

Certains postes sont implantés au CNED et répartis entre les académies. Ces postes sont réservés aux enseignants atteints d’une affection chronique invalidante comportant des séquelles définitives dont l’évolution est stabilisée mais les rendant inaptes à l’enseignement devant les élèves et nécessitant un emploi à domicile.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 3


22 bis boulevard de Varsovie 11000 CARCASSONNE
- Tél. : 0468720476 --- Fax : 0468253595
- snu11@snuipp.fr


Agrandir le plan

13 rue des 3 moulins 11100 NARBONNE
- Tél. : 0468320799
- ulfsu-narbonne@orange.fr