Retour accueil

Vous êtes actuellement : LA SECTION  / ACTION 


LOI EL KHOMRI : GRÈVE MARDI 28 JUIN 2016

jeudi 23 juin 2016

Prise de parole de la FSU 11 Manif 28 juin à Narbonne

"Parce que le code du travail est un bien commun. Parce que c’est une question de dignité. Parce que nos anciens se sont battus pour ça. Nous ne lâcherons rien. Nous sommes légitimes. Nous sommes majoritaires. Nous sommes la démocratie. Pour exiger avec force le retrait de cette loi."

PRISE DE PAROLE DE LA FSU 11 à NARBONNE

Nous sommes dressés depuis 3 mois et demi pour le retrait de la loi travail. Parce que cette loi est une régression.

Elle touche à la question cruciale de la journée du temps de travail. C’est pas une petite affaire dans l’histoire du mouvement ouvrier. C’est la mère des batailles ! S’il y a des gens qui sont morts à Haymarket à Chicago en 1886, s’il y en a qui sont morts à Fourmies en 1891 en France, c’est pour réclamer la journée de 8 heures : c’est-à-dire 8 heures de travail, 8 heures de repos, 8 heures de sommeil. En avril 1919, on a obtenu la loi de 8 heures. Nous sommes en 2016… Et en 2016 dans la loi, on va pouvoir passer de 10 heures à 12 heures sans recours à l’inspection du travail. Et on voudrait faire passer ça pour du progrès social !

Notre contestation sociale a plus de légitimité que ce gouvernement ! Valls qui nous fait des leçons de démocratie du matin au soir, est minoritaire. L’utilisation du 49-3 est révélatrice d’une crise politique. Coluche disait qu’un bon président de la République, c’est un homme qui demande quels sont nos besoins, pour nous expliquer comment pouvoir nous en passer. Hollande a fait pire que ça : nous expliquer les besoins des plus grandes entreprises pour nous expliquer comment les satisfaire ! Bien loin le discours du Bourget où il clamait que son adversaire c’était la finance.

Malgré une campagne de propagande méprisante sans précédent, la mobilisation est encore là. Et ceux qui nous taxent de bloqueurs qui prendraient en otage les usagers, ont un peu oublié l’histoire dans notre pays …

Ils n’auront qu’à sortir leur carte bleue, le jour où ils auront besoin d’aller aux urgences, et refuser la gratuité. Parce que nos anciens se sont battus pour ça.

Ils refuseront de percevoir les prestations sociales. Parce que nos anciens se sont battus pour ça.

Ils n’iront pas aux prudhommes pour un licenciement. Parce que nos anciens se sont battus pour ça.

Ils ne prendront pas leurs semaines de congés payés. Parce que nos anciens se sont battus pour ça.

Les acquis sociaux ne sont pas issus pas de promesses électorales, mais d’un mouvement de grève générale sans précédent. En 1936, les congés payés, c’était pas prévu. Il y a eu un mouvement d’ampleur, avec des occupations d’usines ! Dans l’histoire du code du travail, en 1906 à la création du ministère du travail, c’était aux entreprises de s’adapter aux salariés. Et aujourd’hui… On demande aux salariés de s’adapter à l’entreprise.

Parce que le code du travail est un bien commun. Parce que c’est une question de dignité. Parce que nos anciens se sont battus pour ça. Nous ne lâcherons rien. Nous sommes légitimes. Nous sommes majoritaires. Nous sommes la démocratie. Pour exiger avec force le retrait de cette loi.

PDF - 77.4 ko
Décla_FSU11_28juin

. à NARBONNE 10h30 : RDV Bourse du Travail puis remise de la votation citoyenne en sous-préfecture

. à CARCASSONNE 11h30 : RDV Préfecture puis manifestation et bilan de la remise de la votation citoyenne en préfecture

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 0


22 bis boulevard de Varsovie 11000 CARCASSONNE
- Tél. : 0468720476 --- Fax : 0468253595
- snu11@snuipp.fr


Agrandir le plan

13 rue des 3 moulins 11100 NARBONNE
- Tél. : 0468320799
- ulfsu-narbonne@orange.fr