Retour accueil

Vous êtes actuellement : COMMISSIONS  / CTSD  / CARTE SCOLAIRE 


CARTE SCOLAIRE 2014 : DES BOUGÉS POUR CERTAINS, PLAN DE RATTRAPAGE POUR TOUS NÉCESSAIRE ET URGENT !

vendredi 25 avril 2014

DES BOUGÉS POUR CERTAINS, PLAN DE RATTRAPAGE POUR TOUS NÉCESSAIRE ET URGENT !

- Après deux CTSD (Comité Technique Spécial) où nous avons développé tous les arguments recueillis sur le terrain pour défendre, une à une, toutes les écoles de notre département victimes de fermeture ou nécessitant une ouverture ;

COMPTE-RENDU CTSD

- après le boycott d’un premier CDEN (Comité départemental de l’Education Nationale), jeudi dernier, qui a donné lieu à une manifestation dans les rues de Carcassonne rassemblant plus de 400 personnes (enseignants, parents d’élèves et élus) ;

LIRE LE COMPTE-RENDU ET VOIR LES VIDÉOS DE LA MOBILISATION DU 17 AVRIL

- après avoir interpellé les élus politiques audois, publiquement devant la préfecture, comme par lettre ouverte ; CONF DE PRESSE ET LETTRE OUVERTE

aujourd’hui s’est tenu une nouvelle étape de la carte scolaire : le CDEN de repli au cours duquel l’Inspecteur d’Académie-DASEN a arrêté ses décisions.

Plusieurs situations ont été revues

preuves que nos arguments ainsi que la mobilisation de la communauté éducative autour de l’École (pétitions, lettres, entrevues des maires avec les autorités, manifs...) ont été pris en compte. Cinq classes sont sauvées de la fermeture : Caunes Minervois élé, Argeliers prim, Sallèles mat, Daudet mat Port-La-Nouvelle, St-Exupéry mat Coursan. Cinq écoles qui avaient obtenu un moyen provisoire à la rentrée 2013, ont vu ce moyen confirmé : Conques, Carcassonne Trencavel, Preixan, Fleury Dolto, Narbonne G. Bonheur. Trois propositions d’ouvertures ne sont pas confirmées : Saint Papoul prim (erreur de chiffrage), Durban mat (pas de locaux disponibles), Pasteur élé Narbonne Une nouvelle ouverture est prononcée : Caux et Sauzens prim Nous avons rappelé les demandes d’ouvertures dont les écoles nous ont saisies afin que ces situations soient revues dès la rentrée : Puichéric prim, Saint-Nazaire d’Aude prim, Prévert mat Limoux, Sallèles élémentaire.

VOIR LE TABLEAU DE TOUTES LES MESURES & LIRE LA DECLARATION FSU

Toutefois, les avancées obtenues ne sont que partielles et proviennent d’une réaffectation des moyens dont disposaient l’IA-DASEN : ainsi des 4 créations de remplaçants TRBD prévues dans les propositions, 2 sont réaffectées sur des ouvertures de classes ; il en va de même pour la création du poste de conseiller pédagogique TICE qui est lui aussi abandonné au profit d’une ouverture de classe. En outre, l’ouverture de classe proposée à l’école Pasteur de Narbonne n’est pas confirmée et participe malheureusement de ce redéploiement des moyens disponibles.

Situation dégradée et plan de rattrapage

De trop nombreuses écoles, par manque de moyens budgétaires, vont rester sur le carreau et, à la rentrée prochaine, souffrir de sureffectifs. C’est ce que nous avons souligné dans notre déclaration liminaire : « Le constat est sans appel : sur les 355 écoles de l’Aude, près de la moitié auront des moyennes égales ou supérieures à 25 élèves par classe, dont 28 seront égales ou supérieures à 27 élèves par classe ».

L’IA-DASEN reconnaît que les arguments des représentants syndicaux concernant cette sous dotation sont « vrais ». Le nombre de postes alloué pour la rentrée prochaine est largement insuffisant. Force est de constater que les spécificités de l’Aude -à la fois rurales et sociales (2ème département le plus pauvre de France)- ne seront toujours pas prises en compte comme elles le devraient ; de plus, la poussée démographique vient accentuer la situation très difficile du service public d’éducation dans notre département. Pour nous FSU, l’Aude devrait obtenir, pour relancer le système public d’enseignement, un plan de rattrapage de 120 postes dans le premier degré et 80 dans le second degré (Cf le chiffrage de la FSU dans notre déclaration liminaire ) .

Pour une audience auprès du Ministre de l’Éducation

Face à ce constat alarmant, nous ne pouvons nous résoudre à attendre la rentrée de septembre et, une fois de plus, voir se dégrader les conditions d’enseignement. Nous ne pouvons nous résoudre à ce que seulement quelques écoles, qui restent avec des prévisions de moyennes élevées après fermetures, se voient octroyer un moyen provisoire à la rentrée, après comptage des effectifs réels ; moyens de surcroit pris sur la brigade de remplacement déjà trop faiblement dotée.

C’est pourquoi la FSU a lancé un appel à tous les élus audois : président du conseil général de l’Aude, députéEs et sénateurs. Le vice-président du Conseil général, répondant en séance à notre nouvelle interpellation, a précisé que le président du Conseil Général a demandé une audience au ministère de l’Éducation et que nous pouvions lui apporter tous les arguments nécessaires. Cela ne correspond pas à la demande que nous avons formulée au titre de la FSU et que l’UNSA a portée avec nous : : qu’une audience auprès du Ministre de l’Éducation soit demandée afin qu’une délégation représentative de la communauté éducative audoise (enseignants, parents d’élèves et élus) puisse « plaider une rallonge de postes supplémentaires en urgence pour la rentrée et un plan pluriannuel à la hauteur des besoins ». Pour que notre demande soit relayée, au titre de la FSU, nous avons aussi sollicité l’appui du Préfet de l’Aude. Ce dernier absent du CDEN devrait nous recevoir dès demain (nous vous tiendrons informés de la teneur de nos échanges dans une future lettre électronique).

Appel aux écoles

D’ores et déjà, nous appelons les écoles à rester mobilisées et à continuer à entreprendre actions médiatiques, pétitions, interpellations des élus... N’hésitez pas à prendre à nouveau contact avec nous et à nous faire connaître vos actions. Notre département ne peut en rester là. Un plan de rattrapage urgent est une nécessité. Les élus audois, le Ministre de l’Education nationale doivent répondre à notre demande : il en va de l’avenir de l’École Publique, il en va de la réussite des élèves audois, il en va de la démocratie dans le pays des droits de l’homme, du citoyen et de l’enfant !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 81


22 bis boulevard de Varsovie 11000 CARCASSONNE
- Tél. : 0468720476 --- Fax : 0468253595
- snu11@snuipp.fr


Agrandir le plan

13 rue des 3 moulins 11100 NARBONNE
- Tél. : 0468320799
- ulfsu-narbonne@orange.fr