Retour accueil

Vous êtes actuellement : COMMISSIONS  / CTSD 


CTSD : MATERNELLE D’ESPERAZA ET RYTHMES

mardi 25 février 2014

Un CTSD s’est tenu ce mardi 25 février pour examiner la carte scolaire des collèges et, à titre d’information, les horaires des écoles à la rentrée 2014.

Maternelle d’Espéraza :

Dans notre déclaration liminaire, nous avons évoqué la situation de la maternelle d’Espéraza.

"Monsieur le Directeur Académique, nous tenons à apporter, lors de ce CTSD, tout notre soutien à nos deux collègues de la maternelle d’Espéraza qui ont eu à subir des conditions de travail particulièrement dégradées et le climat délétère régnant autour de l’école. Alors que les autorités de l’Etat s’étaient saisi du dossier, les accusations et le grand déballage par voie de presse, en cette veille d’élections municipales, n’ont fait que tendre encore plus les relations entre protagonistes de l’affaire : cela est regrettable. Afin de permettre à nos collègues de souffler et de retrouver un peu de sérénité dans l’exercice de leur métier, nous vous demandons, M. le Directeur Académique, de leur accorder, à titre exceptionnel, la possibilité de changer d’affectation s’ils en font la demande. Concernant l’école elle-même, pour la FSU11, la fermeture de la maternelle est difficile à envisager comme solution à cette situation. En cette période de crise économique et sociale où le rôle d’amortisseurs joué par les services publics est reconnu de tous, une fermeture d’école serait un très mauvais signal envoyé à l’opinion publique et aux populations sinistrées de la haute vallée de l’Aude. Il nous semble qu’une solution durable doit être trouvée par le dialogue et l’intervention forte des pouvoirs publics (Préfecture et Inspection de l’Éducation Nationale). C’est en tout cas la demande de la FSU11."

Réponse du DASEN : Celui-ci a aussi souhaité témoigner tout son soutien à nos collègues. Dans le souci de préserver leur état de santé, il nous a assuré répondre favorablement à la possibilité de changement de postes si les collègues en faisaient la demande.

Rythmes scolaires :

Dans notre déclaration liminaire, nous avons aussi rappelé notre position sur les rythmes scolaires.

"Concernant le point « rythmes scolaires », nous réaffirmons notre opposition à cette mauvaise réforme qui, tout en confirmant la perte de 2 années de scolarisation avant l’entrée en collège, va aggraver les inégalités territoriales et dégrader dans beaucoup d’écoles les conditions d’apprentissage des élèves et les conditions de travail des personnels enseignants comme territoriaux. En outre cette réforme porte en germe la territorialisation et à terme la privatisation d’un certain nombre de missions du service public d’éducation avec risque que les principes de laïcité, gratuité et neutralité soient remis en cause. D’ailleurs, les enseignants ne s’y trompent pas puisque, dans le contre-rapport national effectué par le SNUipp-FSU auprès de 8 000 collègues dans tous les départements, la majorité des enseignants (plus de 75%) fait état d’un vrai mécontentement : ils ont le sentiment d’être perdants sans pour autant que les enfants soient systématiquement gagnants. C’est pourquoi nous demandons la suspension de cette réforme et l’écriture d’un nouveau décret tenant compte des revendications des personnels."

Délai de réflexion sur les horaires prolongé jusqu’en mai-juin. Pour information, l’administration a commenté les documents répertoriant les horaires adoptés par les communes mettant en œuvre la réforme à la rentrée 2014. Sur 160 communes concernées, seules 103 ont été destinataires d’emplois du temps. Sur les 103, 81 ont répondu : 71 ont répondu favorablement et 10 défavorablement. Les 22 n’ayant pas encore répondu seront considérées comme favorables à la proposition d’horaires si aucune réponse n’est faite avant le CDEN de mai-juin qui entérinera tout le dispositif pour l’Aude. En résumé, plus de la moitié des communes n’ayant pas appliqué la réforme en 2013 n’ont pas arrêté de nouveaux horaires : 57 communes qui n’ont pour l’instant rien engagé, 10 communes ont refusé les horaires qui leur étaient proposés et 22 a priori favorables à l’adoption d’horaires restent sans réponse. Compte tenu des élections municipales à venir, le délai de réflexion est prolongé jusqu’au CDEN de fin d’année (mai-juin).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 0


22 bis boulevard de Varsovie 11000 CARCASSONNE
- Tél. : 0468720476 --- Fax : 0468253595
- snu11@snuipp.fr


Agrandir le plan

13 rue des 3 moulins 11100 NARBONNE
- Tél. : 0468320799
- ulfsu-narbonne@orange.fr