Retour accueil

Vous êtes actuellement : MÉTIER  / FORMATEURS 1er DEGRE 


Quelle place pour les formateurs du premier degré dans les ESPE ?

vendredi 24 mai 2013

Un des défis des ESPE est de mieux professionnaliser les enseignants. A ce titre, la place de formateurs issus du corps des PE au sein des équipes de formateurs des ESPE a été unanimement reconnue indispensable par l’ensemble des acteurs de la concertation sur la refondation de l’école.

La priorité à l’école primaire, c’est aussi se doter d’une formation permettant d’accéder aux savoirs professionnels propres à l’école primaire.

Suivi des stagiaires, des étudiants en M1, M2 mais aussi des Emploi Avenir Professeur, pré-professionnalisation en licence, accompagnement des nouveaux titulaires, les formateurs premier degré vont être fortement sollicités. Leur nombre doit être augmenté.

Pour susciter des vocations, il faut revaloriser la fonction :

➲ Le CAFIPEMF doit être repensé. La préparation doit être organisée sur le temps de service et comporter des contenus universitaires (mémoire professionnel ou recherche action auprès d’un laboratoire) pour accéder à une certification qualifiante reconnue par l’université.

➲ Il faut aussi favoriser l’accès de tous les maîtres formateurs en poste à des masters de formation de formateurs, en encourageant la validation de leurs compétences et de leur qualification (CAFIPEMF).

➲ Les régimes indemnitaire sont à remettre à plat et à revaloriser. Il faut repenser les indemnités pour l’ensemble des formateurs premier degré, les harmoniser et les revaloriser.

Les ressources existent dans les écoles. Des formateurs (IPEMF, CP), mais aussi un grand nombre d’enseignants ont développé une expertise, par exemple en travaillant avec des chercheurs. Il est temps d’utiliser ces compétences actuellement disponibles en ouvrant les portes de l’université aux enseignants souhaitant mieux formaliser leurs savoirs professionnels. Le jeu en vaut la chandelle. D’une part, cela permettrait de mettre en valeur l’expertise des enseignants et même de leur offrir des perspectives de carrière à l’université. D’autre part, ces enseignants pourraient alors enrichir et élaborer de nouveaux savoirs professionnels de l’école primaire qui pourraient ensuite alimenter les formations initiale et continue.

PDF - 333.1 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 4


22 bis boulevard de Varsovie 11000 CARCASSONNE
- Tél. : 0468720476 --- Fax : 0468253595
- snu11@snuipp.fr


Agrandir le plan

13 rue des 3 moulins 11100 NARBONNE
- Tél. : 0468320799
- ulfsu-narbonne@orange.fr