Retour accueil

Vous êtes actuellement : COMMISSIONS  / CDEN 


CDEN 19 fév 2013 : Quand la FCPE s’en prend au SNUipp-FSU11...

mercredi 20 février 2013

Mais quelle mouche a bien pu piquer la FCPE de l’Aude lors du CDEN de mardi ? Prenant la parole en ouverture de la réunion, la présidente de la FCPE11, Cathy Peix s’en est très violemment pris au SNUipp-FSU11 dans une déclaration bien préméditée.

Pour la présidente, notre organisation syndicale, faisant planer une Terreur jacobinne sur toutes les têtes, entraverait la mise en place de la réforme des rythmes scolaires et serait responsable des hésitations des municipalités et des conseils d’école. Est-ce le peu d’enthousiasme des communes à entrer dans la réforme des rythmes qui fait ainsi perdre les pédales aux zélateurs de la réforme Peillon ? Pour la fédération des parents d’élèves, « la pression exercée par le syndicat SNUipp-FSU (majoritaire), opposée à la réforme, est telle que les élus, les parents et les enseignants sont mis sous tension » et que nul n’ose se dire favorable aux rythmes Peillon. De plus, s’adressant au DASEN, demande fut même faite de contraindre le SNUIPP-FSU11 à cesser « d’imposer » des motions aux conseils d’écoles via ses publications.

Dans un droit de réponse que nous avons aussitôt demandé et exercé en séance, nous avons remercié la FCPE de nous attribuer un aussi grand pouvoir et nous avons rappelé qu’en tant qu’organisation syndicale sérieuse nous confrontons nos analyses au terrain et proposons des outils de débat et d’expression que chaque collègue, chaque conseil d’école est libre d’utiliser ou pas. Nous nous adressons à des adultes responsables et faisons confiance à leur liberté de jugement pour valider ou non les démarches que nous proposons.

Il se trouve que sur la question des rythmes et de la refondation, une grande majorité d’écoles nous fait confiance : la réussite de la journée d’action du 12 février dernier est là pour en témoigner avec une majorité de collègues en grève et une forte participation aux assemblées générales. C’est peut-être cela qui gêne tant...ou peut-être est-ce l’incapacité de la FCPE à informer les écoles sur tout le territoire audois sans l’aide du SNUIPP-FSU11 ?

En dehors de l’instance du CDEN, face à une délégation FCPE mal à l’aise (aucun de ses membres n’osant assumer la déclaration lue en séance), nous avons rappelé que nous n’accepterions en aucun cas que s’exerce un droit d’imprimatur à notre égard et que la fédération des parents d’élèves, oublieuse des luttes unitaires menées ensemble il y a peu, était mal placée pour venir nous reprocher quoi que ce soit. Pour le SNUIPP-FSU, le débat démocratique commence par le respect de la liberté de chacun à pouvoir exprimer ses opinions. Que la FCPE se positionne en zélateur de la réforme Peillon, c’est son droit. Le nôtre est d’exercer librement notre devoir syndical d’alerte en démontrant en quoi cette réforme va à l’encontre des attentes fortes de changements exprimées par les écoles !

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 4


22 bis boulevard de Varsovie 11000 CARCASSONNE
- Tél. : 0468720476 --- Fax : 0468253595
- snu11@snuipp.fr


Agrandir le plan

13 rue des 3 moulins 11100 NARBONNE
- Tél. : 0468320799
- ulfsu-narbonne@orange.fr