Retour accueil

Vous êtes actuellement : CONSIGNES SYNDICALES  / EVALUATIONS NATIONALES 


LE DERNIER SALE COUP DE LA CLIQUE À SARKO !

mercredi 9 mai 2012

 Le décret modifiant l’évaluation des enseignants et dont la publication au Journal officiel le 7 mai 2012 ( !!!) a provoqué un tollé parmi les syndicats enseignants sera abrogé dès la prise de fonction de M. Hollande, a indiqué Vincent Peillon, chargé de l’éducation dans l’équipe du candidat socialiste durant la campagne, mercredi 9 mai.

« Le décret modifiant l’évaluation des enseignants et dont la publication au Journal officiel le 7 mai 2012 ( !!!) a provoqué un tollé parmi les syndicats enseignants sera abrogé dès la prise de fonction de M. Hollande, a indiqué Vincent Peillon, chargé de l’éducation dans l’équipe du candidat socialiste durant la campagne, mercredi 9 mai.

Plus tôt dans la matinée, les syndicats enseignants étaient montés au créneau pour en contester la publication. "Publier ce décret au lendemain de l’échec de Nicolas Sarkozy est l’ultime provocation et agression qui est la traduction de l’état d’esprit qui a présidé le fonctionnement de ce gouvernement et de ce ministre de l’éducation nationale", Luc Chatel, a dit Daniel Robin, du SNES-FSU. "Nous allons demander à l’équipe de François Hollande d’abroger rapidement ce décret même si par ailleurs, comme nous l’avons toujours dit, il est nécessaire que des discussions aient lieu sur les modalités et l’organisation de l’évaluation des enseignants", a dit M. Robin.

"C’est un passage en force alors que nous sommes dans une période de transition", a renchéri Sébastien Sihr, du Snuipp-FSU, premier syndicat dans le primaire, rappelant que le texte avait "été unanimement critiqué". "C’est un décret qui, pour le Snuipp-FSU, doit être mort-né. On s’adressera très rapidement au nouveau ministre pour qu’un de ses premiers actes soit l’abrogation du décret", a dit M. Sihr. "On ne peut pas ouvrir une nouvelle séquence pour l’école avec un texte qui est un objet de contentieux très fort, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas nécessité d’ouvrir une véritable réflexion et une véritable concertation pour améliorer l’évaluation des enseignants. Le sujet ne doit pas être remis sous le tapis", a-t-il ajouté.  » (début d’article tiré de : Le Monde.fr | 09.05.2012 à 11h21)

Ce décret, qui a été repoussé par toutes les instances de l’Education nationale, avait suscité grèves et manifestations en décembre et en anvier pour exiger son abrogation. Ce sera bientôt chose faite puisque Vincent Peillon, conseiller éducation de F. Hollande et probable prochain ministre de l’éducation nationale, a annoncé que le décret sur l’évaluation des enseignants sera abrogé.

"La gestion de ce dossier important a constitué, de la part du gouvernement sortant, un modèle de mépris du dialogue social dont il fut coutumier, mais la date retenue pour la publication constitue aussi un passage en force du point du vue politique peu compatible avec les usages républicains et tout à fait inacceptable", précise V. Peillon. "C’est pourquoi, dès la prise de fonction de François Hollande et la mise en place du nouveau gouvernement, ce texte sera abrogé".

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 0


22 bis boulevard de Varsovie 11000 CARCASSONNE
- Tél. : 0468720476 --- Fax : 0468253595
- snu11@snuipp.fr


Agrandir le plan

13 rue des 3 moulins 11100 NARBONNE
- Tél. : 0468320799
- ulfsu-narbonne@orange.fr